A la découverte de Dublin

Mis en avant

Le 27 septembre, décollage de l’aéroport Charles de Gaulle à 10h40 comme prévu sur le vol de la compagnie Aer Lingus. Arrivés à l’aéroport de Dublin, tous les élèves récupèrent leur bagage et la navette est à l’heure pour nous emmener à l’auberge de jeunesse pour déposer nos affaires.
Déjeuner au Mc Do le plus proche car tout le monde est affamé. Ensuite, Trinity college, le Book of Kells, le musée de Sciences Naturelles et le quartier aux maisons géorgiennes Merrion Square où se trouve la maison natale d’Oscar Wilde et enfin le quartier très animé de Temple Bar, moyennement apprécié par les élèves dans la mesure où la marche à pied n’étant pas leur tasse de thé, ils n’en pouvaient plus.
Après un détour par le magasin Penneys, les élèves ont goûté à une spécialité locale : le fish&chips et enfin retour à l’auberge de jeunesse. ET là le drame… On nous conduit dans un dortoir sans fenêtre qui sentait les pieds et les élèves de me dire qu’ils ne pouvaient pas dormir dans ces conditions… Sans plan B et pour couronner le tout un match de hurling aucune chance de trouver de quoi se loger ailleurs.
Finalement, le réceptionniste nous trouve deux chambres avec fenêtre et nous nous entassons vaille que vaille. Dans l’une d’elle une douche qui fonctionne et chacun prend son tour. Bref un vrai miracle au final : les uns sont allés consoler les autres, les calmer et finalement tout rentre dans l’ordre petit à petit !​
Le lendemain, visite de Dublinia : musée des Vikings et du Moyen-Age et du château de Dublin. Ce dernier fut transformé en hôpital de la Croix Rouge pendant la seconde guerre mondiale. Les élèves ont pu admirer les grands salles d’apparat du château comme le Hall de Saint Patrick, une superbe salle de bal à l’origine, qui servit à accueillir les chevaliers de Saint Patrick et qui, aujourd’hui, est utilisée pour les inaugurations officielles et conférences européennes et internationales. Le plafond est orné de trois peintures.
Dans l’après-midi, un minibus dépose les élèves chez leurs familles d’accueil et ils font connaissance avec leurs hôtes respectifs. Et le lendemain, débute leur stage…

Hollande l’impopulaire

Hollande ? Démission ! Le rêve des français.

François hollande, 24e président de la République française au pouvoir depuis le 15 mai 2012, du partit socialiste est surement le président le plus détesté. Les français proteste contre Hollande, des campagnes aériennes engagés pour faire passer un message sur les cotes de France « Hollande démission » écrit sur une banderole accroché su un avion . Une pétition à été rédigé par une jeune militante pour demander la démission de Hollande. Plus de trente mille personnes ont signé cette pétition, preuve que François Hollande est le chouchou des français ! Les français accusent le présidents de donner une image déplorable de la France à l’étranger, de n’avoir aucune cohésion au sein du gouvernement et de ne pas se préoccuper de son peuple. Hollande ruine la France avec des impôts, gaspillage.

 

 

Source : http//hollande.demission.fr

Invisible et destructeur

Invisible et destructeur

         Une nouvel  technologie pour l’armée

Des chercheur néerlandais développe pour l’armée un système de camouflage changent en fonction de son environnement. Destiné pour les chars, ce camouflage rend quasi indétectable le char en s’adaptent au couleur et au contraste de l’environnement. Les chercheur on mis au point une feuille de plastique semblable a un tissue composé de diodes électroluminescentes. Un système de caméra balaie les environs, et les couleurs et motifs affichés sur la feuille changent en fonction de ces images. Ce matériau n’est pas encore suffisamment flexible pour que les soldats s’y sentent à l’aise mais il est déjà testé en Afghanistan par Saab Barracuda, un fabricant suédois de matériel de camouflage. Un char à l’arrêt devant une pente herbeuse montre par exemple l’image de l’herbe sur son côté exposé. Ce procède sera également utilisé pour camouflé des  conteneurs de munition

 source  http://www.courrierinternational.com/article/2009/03/19/cachez-ce-char-que-je-ne-saurais-voir

Ceinture…Pourquoi ?

Pourquoi une ceinture de sécurité en voiture ?

OP36-Port-de-la-ceinture-obligatoire_3

Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire. Elle nous protège lors d’un accident et ou contre un choc car sans elle nous somme incapable de résister au choque puisque ces l’équivalent de dix fois le poids du corps. Aujourd’hui c’est l’un des principaux facteur de mortalité sur la route. On remarque qu’à l’arrière elle est souvent oublier. Le conducteur est responsable du port de la ceinture de sécurité pour tous les passagers des moins de dix huit ans. la ceinture de sécurité est efficace, en cas de choc la force de retenue:

- avec les bras est de 50 kg

- avec les jambe est de 70 kg

- avec la ceinture est de 3 tonne

Le risque de mort est le même à l’avant comme à l’arrière. Pour les passager un choc ou une collision de 50km/h c’est l’équivalent d’une chute du quatrième étage.

Alors sur les route soyez prudent.

Alexane Lefebvre et Melissa Popoffy

Pompiers, Un métier pas comme les autres !

Pour mon article je suis allé à la rencontre du Caporal-chef Éric Loichot de la caserne d’Anet (28), j’ai pu lui posé plusieurs questions sur ce métier hors du commun.

Cela fait combien de temps que vous êtes sapeur pompiers ?

J’ai commencé en tant que sapeurs pompiers le 3 janvier 1985 à la caserne d’Ezy-sur-Eure (27) cela fait maintenant 30 ans que je fais ce métier mais pour moi c’est une passion.

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?

J’ai choisi de devenir sapeur pompier par vocations, depuis que je suis gamin ce métier m’attire.

Quel sont les horaires de travail ?

Il n’y a pas d’horaires fixes.  Les vendredis soir à partir de 18h nous commençons 1 semaine entière de garde. Nous ne savons pas à l’avance si nous allons partir en interventions, c’est ce que j’aime dans ce métier il y a jamais la routine du quotidien on peut être appelé a tout moment quand on dine avec notre famille ou même quand on est sous notre douche.

Quel sont pour vous les choses les plus positives dans ce métier, et les choses les plus négatives ?

La chose qui me plaît le plus dans ce métiers ses le secours a personne ses l’envie d’aider les gens, l’envie de se sentir utile pour la communauté, l’envie permanente de sauver des vies. Puis il y a les incendies, se jeter dans ces flammes et les dompter jusqu’a qu’il ne reste que des cendres.

Sinon malheureusement en tant que sapeurs pompiers il nous arrives parfois à vivre des interventions qui nous marque, a voir du sang et même des personnes décédés. On ne peut pas oublier du jour au lendemain, mes avec le temps on apprend à en parler si sa ne va pas moralement.

Quel est votre meilleur souvenir dans une intervention, et celle qui vous a le plus le plus choqué ?

Mon meilleur souvenir dans une intervention ses dérouler un dimanche après midi en 1997,  nous avons était appelés pour un grand feu a Dreux(28) au centre commercial Leclerc des bâtes. Sa a était mon plus grand incendies que j’ai vécu.

Sinon l’intervention qui ma le plus marqué a était un accident de circulation impliquant un enfant. L’enfant a était éjecté de la voiture et quand nous sommes arrivés sur les lieux de l’intervention nous l’avons trouvés dans le faussé, en pyjamas avec sont nounours dans ses bras.

lien: http://www.ruedelasecurite.com/

lien: http://www.ruedelasecurite.com/

 

Je tiens à remercier le Caporal-chef Eric Loichot de nous avoir fait découvrir ce métier ou passion pour certains et aussi de m’avoir permis de réaliser cet article.

Attachez-vos ceintures !!!

En 2012, 354 automobilistes tués ne portaient pas ou portaient mal la ceinture de sécurité. Parmi eux, il y avait 246 conducteurs, 64 passagers avant et 44 passagers arrière.

Un conducteur a une force de retenue de 50kg avec les bras et 75kg grâce à ses jambes, alors que la ceinture de sécurité peut retenir une force de 3 tonnes. Lors d’un choc contre un mur à 50km/h un homme doit développer une force de 800kg afin de pouvoir retenir son corps, donc il serait impossible de retenir son corps sans ceinture de sécurité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La ceinture de sécurité

La ceinture ? Un moyen de protection!

Le jeudi 11 septembre 2014 nous avons effectués une journée de sécurité de prévention routière au sein du lycée.

Au cours de cette journée nous avons eu une heure afin de nous sensibilisés sur le port de la ceinture de sécurité dans les voitures. Les intervenants nous ont montrés des vidéos d’accidents sans le port de la ceinture de sécurité et des diaporamas sur l’utilité de celle-ci. Ils nous ont expliqués les avantages, les risques ainsi que l’évolution de la ceinture de sécurité.
Les intervenants nous ont donnés des informations importantes comme le fait qu’elle peut retenir jusqu’à 3 tonnes lors d’un accident ou encore le fait que les organes vitaux pèsent de plus en plus lourds en fonction de la vitesse donc plus la vitesse est importante plus les organes pèsent lourds.
La ceinture est un atout important sur la route et a permis au fil du temps de l’améliorer comme le montre cette image ci-dessous:Evolution du port de la ceinture

L’évolution de la ceinture de sécurité depuis les années 80

Le non-port de celle-ci est le troisième facteur d’accidents (après l’alcool et la vitesse). Elle avait été pensée par Gustave Désiré Lebeau en 1903, qui avait déposé un brevet sur un système de bretelles protectrices servant à retenir les passagers du véhicule. Il s’agissait de la ceinture à deux points, une sangle qui entourait simplement le bassin.

Le jeux à ne pas rater

Peut on parler d’un seul jeu vidéo alors qu’il y en a 1 par semaine ou plus qui sort ?

Et bien oui. Ce jeu sorti il y a deux semaines et a déjà 500 000 ventes .le but de ce jeux est de créé un personnage qui apprendra au fur et a mesure que son niveau augmente de nouvelles capacités le rendant unique et fort.

C’est un mélange de deux concept :

- d’une part le MMORPG comme World Of Warcraft

-d’autres part le FPS comme Call of Duty .

Les créateur de ce jeu on travailler entre deux et trois ans dessus. On nous le présentait dors et déjà dans les pub comme le « best seller » des jeux. Seriez vous donc les prochains à acheter le jeu qui est disponible sur: XBOX 360/ONE, PlayStation 3/4 et enfin sur PC . Et qui celons un grand site de critique de jeu vidéo est la révélation de l’année . Personnellement j’adhère.

Des émotions au rendez-vous !

Jeudi onze septembre 2014, se déroulait au lycée Gabriel Bridet à Anet une journée exclusivement réservée à la prévention de la sécurité routière. Cette journée avait pour but de sensibiliser tous les élèves aux effets de l’alcool et des drogues sur leur organisme.

        La majeure partie des élèves, ont avoué avoir aimé participer à cette journée riche en connaissances. Les différentes activités qui leur ont été proposées, sont restées dans l’ensemble sérieuse et très enrichissant en gardant tout de même une touche d’humour.

       L’intervention de M .Pascaud, témoignant suite à la mort de sa fille dans un accident de voiture, à susciter une grosse vague d’émotion au sein des lycéens. Beaucoup ont été émus par la douleur d’un père ayant perdu sa fille.

       Également, une pièce de théâtre très humoristique leur à été exposés en tant qu’activité, représentant les jeunes s’amusant à boire. Néanmoins, les lycéens bien amusés en ont tiré une morale. La plupart ont avoué comprendre que si boire pouvait être un jeu, la vie, elle ne l’était pas.

 

accueil-para_74_lb_lightbox (1)

Tumar Sarah et Martel Ros

L’humour mortel

Journée sécurité routière : La pièce de théâtre.

 

Lors de cette journée de sécurité routière nous avons eu la chance d’assister à une pièce de théâtre. Cette pièce de théâtre avait pour thème la mort au volant, les 4 comédiens présent nous on fait passer un message par le biais de la pièce, pour nous démontrer que l’alcool et la drogue au volant son responsable de beaucoup de mortalité, le tout dans un humour plutôt noir. Les informations délivrer en était d’autant plus pertinente. Ils ont présenté sa sous forme de jeux, arborant pour la vie des candidats le même méprit que nous avons pour la nôtre lorsqu’on s’expose bêtement à avoir un accident, et ainsi mettre en danger les autres, qui peuvent être nos amies ou famille.

Ce qui est poignant, c’est le fait que les comédiens laisse sous-entendre assez lourdement que le nombre de mort sur la route ne diminuera pas au fil des années, et ne fera que s’accroitre au contraire « vous êtes la génération du plus, vous en voulez toujours plus ».

Pour conclure, la pièce nous a fait part de faits réel et relativement choquants le tout sur le ton de l’humour afin de nous présenter la chose sous forme de jeux et de façon ludique. Je pense que le message est bien passé.